Le Vétiver, un produit favorable à un développement durable

Le Vétiver, un produit favorable à un développement durable

Le Vétiver, un produit favorable à un développement durable

Aucun commentaire sur Le Vétiver, un produit favorable à un développement durable

Madagascar est l’un des pays les plus érodés au monde, en moyenne 400 tonnes de terres sont érodées par hectare et par an! Pourtant, vu le temps nécessaire pour former un sol, celui-ci devrait être considéré comme ressource non-renouvelable et devrait être à tout prix conservé et protégé. L’érosion des sols a un impact sérieux sur la capacité du pays à produire suffisamment de nourriture pour sa population… alors que pourtant le potentiel est là! De plus ces problèmes d’érosion ont aussi un impact négatif sur les infrastructures et par conséquent sur l’économie.

La Plantation Bemasoandro, créée en Janvier 2008, est engagée dans la promotion du Système Vétiver depuis sa création, aventure qui a débuté en 2003 sur la côte Est d’après Yoann Coppin, son directeur général. L’idée de départ était de lutter contre l’érosion et la perte en sols due à la pratique désastreuse du « tavy » (culture pluviale sur brûlis), pour in fi ne permettre de pratiquer une agriculture durable et ainsi diminuer la pression anthropique sur les forêts primaires alentours.

A Madagascar le Vétiver reste encore méconnu voire sous-estimé, malgré son potentiel à répondre efficacement et durablement aux problématiques environnementales et agricoles, son faible coût d’installation, son adaptation à tous les milieux présents sur la Grande Ile, sa relative simplicité d’utilisation et son potentiel de générer des sous-produits aux paysans (paillage, fourrage, artisanat, chaume, huile essentielle, protection d’infrastructures agricoles et autres…).

C’est le but que s’est fixée LPB : la promotion de ce fabuleux outil au sein d’une vision verte et durable du développement.

« Un outil biologique formidable »

Selon Yoann : « Au départ, mes activités de promotion et de vulgarisation du vétiver rentraient dans le cadre de projets d’appui aux paysans, afin de protéger leurs terres et d’en améliorer la fertilité. Finalement, au fil du temps et d’expériences, j’ai découvert le vétiver comme un outil biologique
formidable permettant de pallier à de nombreux autres problèmes environnementaux. La raison pour
laquelle nous avons opté pour une société privée plutôt qu’une ONG reflète bien notre démarche, indépendante, qui consiste à promouvoir le vétiver comme une composante du développement durable. Nous avons démarré en autofinancement et jusqu’à présent nous n’avons reçu aucune aide financière extérieure. Nos clients sont à 80% des sociétés privées, qui exigent des solutions rapides, efficaces et durables, avec des résultats concrets. A terme, nous espérons plus de coopération avec le milieu de l’aide au développement (ONGs, bailleurs, institutions publiques), étant donné qu’il s’agit de la vocation première du vétiver. Nous avons tout de même un soutien moral de taille : l’entreprise a
bénéficié de certificats d’excellence technique par le réseau The Vetiver Network International (TVNI), qui m’a nommé Senior Advisor et représentant de TVNI à Madagascar, et qui m’a invité à toutes les conférences internationales sur le vétiver depuis 2009.

Enfin, l’attribution honorifique du Certificat d’excellence pour la promotion du Vétiver à Madagascar
par le Roi de Thaïlande. Nous sommes la seule entreprise à Madagascar avec comme activité principale l’application du Système Vétiver. Notre démarche depuis 2008 consiste à promouvoir le « produit » auprès des clients potentiels et de les convaincre de son utilisation. C’est tout à fait différent d’une
démarche spéculative, dans le cas où par exemple certains organismes se mettraient à planter du vétiver
suite à un marché spécifique qu’ils auraient repéré… Bien sûr, concernant l’artisanat et l’huile essentielle de vétiver, d’autres entités en produisent également.

Nous sommes ouverts à toutes sortes de clientèle comme les projets d’aide au développement et de conservation, projets de coopération, ONGs, les bailleurs de fonds, les ministères et institutions
publiques Sociétés privées, BTP, secteur immobilier, sociétés agricoles.

Pour 2013, plusieurs projets intéressants sont en cours de réalisation, dont la création du réseau
Vetiver Network Madagascar. Le marché reste majoritairement concentré sur le secteur privé. »

Source: Memento n°400/Février 2013

La Plantation Bemasoandro

La société a été créée en Janvier 2008 afin de promouvoir des solutions biologiques et efficaces face aux nombreux problèmes environnementaux de Madagascar, en particulier les problèmes d’érosion des sols.

Sur les réseaux

Nous contacter

Lot II G 20 H Ambatomaro Antananarivo 101

+261 (0)20 24 359 79 / +261 (0)34 02 282 26

plantation.bemasoandro@yahoo.fr

Back to Top